sauvage façade



 

 

Sauvage façade, de Julie Redon.


On a dessiné dans les grottes avec des pigments et du charbon. Ce sont surtout des animaux qui ont été représentés. On dit "peinture", mais je dirais "dessin".

Les peintures, elles sont ailleurs, on ne les a pas encore vues. La peinture c'est plus tard, c'est ailleurs, et c'est quand c'est mouillé.

Il y a beaucoup d'animaux et il y a aussi des motifs et des figures humaines.

Sur cette photo d'une paroi de la grotte Chauvet, galerie des bougies, tout a été effacé avec le tampon de duplication de Photoshop. Il y avait des motifs, des mains positives, une tête de mamouth.

Les dessins ont été recouverts avec de la roche nue.

Ca fait un nouveau dessin par dessus le dessin, mais on ne le voit pas beaucoup. La grotte a recouvert le dessin de la grotte. Donc on ne regarde pas trop longtemps, parcequ'il n'y a qu'une surface qui semble nue.


Vous pouvez accrocher cette grande image sur un mur, la regarder, ça fait comme d'être là "avant la peinture".

 


Poster  de  J. Redon, 59x84 impression laser noir et blanc recto sur papier 75g/m².

25 exemplaires, février 2012.

épuisé - réédition mars 2015

6 euros frais de port inclus, envoi sous pli en Europe (poster plié).


 


20 000 years ago, some people drew on the rocks with pigment and charcoal. Many animals were represented. There were also some abstract motives and human figures.

On this photo of a rock surface in Chauvet Cave (France), Julie Redon erased all the drawings digitaly.

The result is a very discreet drawing. We don't look at the new image for long because the surface seems to be empty.

Julie whishes to face a world without art history in order to invent new interpretation for signs.

If you hang this image on the wall, you'll face a world before painting and before history.